Méchant, je suis, méchant, je resterai !

Méchant

 

Voici un petit message pour toi, al hmar
Tu prétends vouloir faire de l’art
Tu veux devenir célèbre dare-dare
Pour faire hype, tu te déguises en zonard
Histoire de faire rêver tous les smicards
Problème : tu ressembles plus à un tocard !

Tu crois nous jouer de la musique
Briller sur bande magnétique
Tu imagines que tu vas faire du fric
Mais quand on t’entends, on crie panique
En analogique ou en numérique
Tu as toujours les mêmes tics.

Tu es la coqueluche des disquaires
Surtout quand tu leur parles affaire
Qu’ensuite, ils te suivent comme des cockers
Et qu’ils se nourrissent de ton salaire
Des mecs comme toi, ça me rends vénère
Ta soupe a vraiment un goût amer !

Sur les plateaux, tu ramasses les miettes
Dans le milieu, c’est toi le pic-assiette
C’est plus facile de t’attaquer aux starlettes
Mais toi, tu n’en es pas plus honnête
Les autres marchent en mp3 sur internet
Tu n’en es encore qu’aux cassettes.

On devrait te faire embarquer par les flics
Car tes coups, on les connaît, c’est du classique
Tu crois faire rebelle en disant « nique »
Tout le monde a compris : tu paniques
Promotion canapé : tu connais, c’est ta tactique
Pas besoin d’études pour apprendre ta technique.

Tu veux faire un feu d’artifice
Exploser tous les box-office
Devenir respectable d’office
Alors prends ce qu’il te reste de malice
Et occupe-toi plutôt de tes fils
Avant qu’ils ne te dénoncent au FIS !

Quant à tes jolies paroles
Ce n’est que du toc, pas d’bol
Chez toi, y’a quelque chose qui cloche
Même sur Skyrock, ça fait floc
Un conseil : mets-toi à l’alcool
Car tu vas t’épuiser, comme le pétrole.

Voilà ces quelques mots sortis de ma tête
Je te les envoie direct sur papier à en-tête
As-tu bien lu ce texte, toi qui te la pète ?
Ton habitude est d’attaquer comme une mauviette
Mais tu ne vaux pas mieux qu’une lopette
Fais un geste, reprends la branlette.

 

(janvier 2008)

 

Ce texte est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons