Amour hasardeux

Je me demande quelquefois
Si je ne suis pas qu’un pion
Ce n’est pas toujours moi
Qui lance les dés.
Malgré tout, j’ai envie de t’aimer
De t’accorder mon attention.

J’ai envie de t’aimer
J’oublie que tu es mariée.
Je m’incline face à ce destin
Pour toi, je deviens un saint
Pourquoi ai-je choisi de m’aventurer
Dans une voie qui n’est pas aisée ?

Tes yeux et ton corps
Sont ce à quoi un homme
N’a pas le droit de rêver
Et la peur de me détourner
De ce pour quoi je suis destiné
Me remplit parfois de culpabilité.

J’aimerais que tout cela
Ne soit qu’un rêve que le réveil
Suffit à faire oublier.
Pourtant tu es bel et bien là
Et je ressens toujours la joie
Dans ces moments-là.

Je me demande parfois
Ce que tu attends de moi
Moi qui n’ai rien d’un roi
Pourquoi toute cette attention ?
Souvent tu es trop proche
Je suis attiré et je m’approche…

…Je caresse ton corps
Nous faisons l’amour.
Je me sens faiblir
Puis je me fais des reproches
Je ne veux pas commettre de péché
Sur la bonne voie, je me raccroche
Sans que je ressente l’envie de t’oublier…

…Les femmes sont dangereuses
Il faut que je me fasse à cette idée
Je dois me dire que c’est risqué
De parler ainsi à une femme mariée.
Ne vaudrait-il mieux pas t’oublier
Et avoir d’autres pensées ?

Je m’approche, je suis attiré…
Sans que je ressente l’envie de t’oublier.

(septembre 2006)

Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons

Publié par AUGUSTUS

Lorsque les hommes auront compris qu'ils ne sont que des hommes, nous n'aurons plus de raison d'avoir peur de nos différences. Take it as it comes. And if it doesn't come, then take all your clothes off.